Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 10:36

 

  photo-copie-1.jpg

 François HOLLANDE à Carmaux en 2006.                      (Avec René FRAYSSINET et moi-même).

 

En ce jour de rentrée, je me demande bien ce qui est le plus exotique : le départ ou le retour… ?

Peut-être un peu des 2 mais il n'est pas le même ! Ah bon ? Me direz-vous ?

 

Toujours est-il que la vie politique suit son cours et nous avec elle.

L’heure des choix est devant nous : désigner le -la- candidat-e- socialiste à l’élection présidentielle.

 

Le mien est fait : c’est François HOLLANDE.

 

Il est le candidat des 3 R :

 

 

Responsabilité, Réformisme, Rassemblement.

 

 

Responsabilité :

 

Il a été le Premier Secrétaire du P.S qui a inscrit son action dans la durée (11 ans : 1997-2008).

 

Dans le cours de ses différents mandats, les socialistes ont exercé le pouvoir national durant 5 ans et n’ont cessé de progresser dans les exécutifs locaux et territoriaux (mairies, Conseils généraux, Conseils régionaux).

 

Il est celui qui incarne le mieux la synthèse productive entre François MITTERRAND et Lionel JOSPIN : dire ce qui peut nous faire gagner et dire ce que l’on peut faire.

 

Il réalise avec talent l’alliance de l’éthique de conviction et de l’éthique de responsabilité.

 

imagesCAYW0X7G.jpg

 

Réformisme :

François HOLLANDE est le candidat de la progressivité. Celui qui souhaite clairement inscrire les réformes dans la durée et non pas dans la rupture du « tout, tout de suite ».

 

Il se révèle depuis longtemps comme un artisan scrupuleux de l’art du compromis. Seule voie qui porte effectivement à conséquence dans la conduite d’une politique de transformation sociale. « L’équilibre est la condition du mouvement » disait Lionel JOSPIN. François HOLLANDE en est un praticien virtuose…

 

Il est le candidat porteur d’une ambition pour la France et de l’expression d’une mesure dans la réalisation du changement. Il est le contraire de l’excès que représente SARKOZY : il incarne la tempérance et le sens de l’humain.

 

imagesCA2TCKIY.jpg

 

Rassemblement :

Devenir Président de la République, c’est rassembler : pour François HOLLANDE, c’est consubstantiel.

 

Il est, avec François MITTERRAND, le Premier Secrétaire du P.S qui a rassemblé le plus longtemps sa famille politique.

Son sens de la synthèse est légendaire.

 

Il a pour lui une longue pratique de la synthèse des idées et des hommes qui sera un élément déterminant dans le cadre de la préparation de l’élection présidentielle de 2012.

 

Sa candidature vient de loin et s’exprime de près : il est le premier, cette année, à avoir exprimé son ambition pour la France et il est celui qui a inscrit sa rencontre avec les français dans la plus grande proximité.

 

François HOLLANDE c’est aussi un orateur d’exception, un analyste pointu, un esprit de synthèse évident, un stratège averti, une empathie et un sens de l’humain hors du commun et un humour sans équivalent…

 

En 2008, à la fin de son mandat de Premier Secrétaire national du P.S, je l’avais alors invité (pour la 3ème fois en 3 ans de mandat de Premier Secrétaire Fédéral du P.S du Tarn) dans le département à Saint-Paul-Cap de Joux.

 

Lors de mon intervention introductive, j’avais fait allusion au fait qu’Henri de Navarre (qui s’est imposé comme Henri IV) avait alors réuni, dans cette petite commune tarnaise, une trentaine de ses amis dans le but de préparer la conquête du royaume…

 

François HOLLANDE avait, dans son discours, bien évidemment relevé l’allusion. Tout sourire et avec son brio habituel, à une tribune communale ornée de fleurs de lys (!) et devant une assemblée conquise, il indiqua que cette réunion nous donnait donc une responsabilité particulière et qu’elle était assurément « le commencement de la conquête du pouvoir central » !

 

Le ton était donné : il y avait de l’enthousiasme, de l’intelligence en mouvement, du brio oratoire, de l’humour et une détermination sans faille à rendre possible le changement !

 

François HOLLANDE est aussi un des très rares hommes politiques à savoir communiquer un bonheur de vivre.

 

Au sortir de ses meetings dans le Tarn, il prend toujours le temps, contre les recommandations empressées de son entourage, de tendre une oreille attentive à un militant, de serrer fraternellement le bras d’un ancien, de faire une bise appuyée à une carmausine, de livrer une analyse politique, de faire un bon mot et de partager un rire…

 

Aujourd’hui, François fait se lever un espoir…

Partager cet article

Repost 0
Published by Samuel CEBE - dans Parti Socialiste
commenter cet article

commentaires