Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 10:31

imagesCA17HSZU.jpg

  

 

Qui a dit que les primaires citoyennes étaient incolores, inodores et sans saveur ? Que finalement tout ceci manquait de …. sel ?

 

Désormais le public en aura pour son argent : les échanges ont gagné en pugnacité…

 

Un effet secondaire des primaires qui était somme toute autant prévisible qu’inévitable.

 

Comment veut-on en effet engager une compétition entre 2 personnes qui portent la même histoire, les mêmes couleurs, le même projet, sans que la recherche de la différenciation ne soit au cœur du jeu ?

 

Ces primaires citoyennes sont-elles pour autant « une concurrence libre et non faussée » entre les candidat-e-s ?

Presque mais pas tout à fait, me direz-vous… Il y a une Haute autorité !

 

Avec un rôle clair : organiser le duel, distribuer les épées et stopper « l’échange » au premier sang…

  

imagesCALE5XVQ.jpg

 

Toujours est-il que, devant les origines siamoises des 2 finalistes qui furent longtemps les fils politiques de DELORS et JOSPIN, la marge différentielle ne peut se construire entre eux, qu’en surface.

Sur le style, les domaines préférentiels de compétence, les trajectoires individuelles de responsabilités,…

 

On peut donc se poser la question : si les différences entre François HOLLANDE et Martine AUBRY sont loin d’être des monuments impérissables défiant l’éternité, alors le critère déterminant et prioritaire de choix semble être celui de la capacité de rassemblement.

 

Et, de ce point de vue, force est de constater aujourd’hui que les 4 candidat-e-s éliminés au 1er tour, ont tous appelés à suivre le même chemin : celui de François HOLLANDE.

  

imagesCADCYUGL.jpg

 

Porté en tête des suffrages par les millions de Français et les milliers de Tarnais qui ont fait du premier tour des primaires citoyennes une grande réussite démocratique, François Hollande est aujourd’hui le candidat du changement.

 

Inscrit dans une continuité d’engagement, une invariable cohérence politique et une large capacité de rassemblement, il est celui qui peut faire gagner la gauche en 2012.

 

Aussi, je ne saurais jamais trop vous inviter à vous mobiliser le plus fortement possible en sa faveur pour donner un destin au changement que nous attendons en 2012.

Partager cet article

Repost0

commentaires