Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:15

 

 

images-copie-11.jpg

Du brio. C’est le mot qui me vient à l’esprit lorsque je pense à Arnaud MONTEBOURG.

 Ses synonymes semblent également  lui aller à ravir : adresse, éloquence, habileté, maestria, maîtrise, panache, talent, virtuosité,...

 

 

Il est le chantre de la rénovation au sein du P.S (ce qui n’est pas un luxe, loin s’en faut…), du renouvellement des institutions (la VIème République), de la limitation du cumul des mandats, de la rupture démondialisante et d’un néo-protectionnisme…

 

Et puis, il est un personnage : vibrionnant souvent, cabotin parfois, provocateur à l’occasion et ne mégote jamais à sortir un bon mot parfois au détriment d’un enjeu ou du sien propre….

 

Un politique qui sort de l’ordinaire en somme. Et qui représente une nouvelle génération (même si tout est relatif). Un acteur, en tous cas, sur lequel la gauche devra compter en 2012.

 

Toujours est-il qu’il interpelle aujourd’hui des « Impétrants » :

(Sens :  « Qui obtient un titre ou une distinction d'une autorité »). 

 

Comme suite aux 4 conditions posées par lui aux 2 finalistes de la primaire citoyenne, il y a fort à parier que nous allons prochainement assister à une montée graduelle des enchères qui ne sera pas sans rappeler le fameux sketch des Nuls « C'est possible » avec Hassan Cehef

 

Dont voici un extrait savoureux :

 

« Et si je te demande des cacahuètes, le costume et que je dis que je te paye plus tard, tu ne vas pas me dire que "c'est possible"? »

« -Oui, oui, oui, c’est possible. »

 

http://video-de-culte.blogspot.com/2009/05/les-nuls-cest-possible-hassan-cehef-et.html

 

Mais trêve de plaisanterie...

 

Arnaud MONTEBOURG est indubitablement la révélation de ces primaires citoyennes.

 

Il est tout à fait compréhensible qu’il ne se jette pas à corps perdu dans le soutien de l’un des 2 candidat-e-s : son acte politique se veut fondateur (au sens où il porte un projet original) et le corps électoral sollicité ne se réduit ni au P.S ni à ses intrigues possibles…

 

Il en va du respect des électeurs qui sont responsables et maîtres de leurs choix dans un contexte où il n’y a pas, rappelons-le, d’autres candidat-e-s que des socialistes…

 

Et où la tentation de désignation de supposées incohérences politiques paraît parfois doucement désuète eu égard à l’origine politique longtemps commune des 2 finalistes…

 

Ceci étant dit, visiblement, de nombreux soutiens d'Arnaud MONTEBOURG paraissent d'ores et déjà plutôt enclins à soutenir François HOLLANDE.

 

On ne va pas s'en plaindre !

Partager cet article

Repost0

commentaires