Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 11:27

 

 imagesCANLMSM8.jpg

 

Acculé, Nicolas SARKOZY, court en faisant mine de marcher, il dénonce l’imposition des millionnaires en faisant mine d’être populaire, il agresse dans un style des plus épurés en faisant mine d’être une victime…

 

Après cette semaine qui devait être pour lui celle du décollage et qui fut celle d’une descente de pallier, que lui reste t-il ?

 

Le recours… Vous savez, le carré d’as, « la chose providentielle » qui permettrait de changer une donne, le renversement de la table qui rebattrait les cartes, une grâce accordée qui éviterait le coup de grâce, l’aide extérieure qui agirait comme un coup du destin au service du sauvetage de l’essentiel : le « moi sarkozien »…

En voilà une cause humanitaire qu’elle est bonne !

 

Le recours… A tout, à n’importe quoi et surtout à n’importe qui… Pour éviter le pire : le rendez-vous avec le suffrage universel direct à 2 tours…

 

Le recours aux voix de l’extrême droite, au référendum, aux riches, à Angela MERKEL, à Mario MONTI, à Mariano RAJOY, à David CAMERON,… 

 

 

120304111447367_71_000_apx_470_.jpg

 

C’est que le cas SARKOZY est suffisamment désespéré pour que le traitement préconisé soit un traitement lourd…

 

Mais écoutons plutôt le candidat sortant pour savoir quoi faire :

"La seule façon que vous ayez pour continuer à m'entendre, c'est de me réélire".

 

Ah okay ! Le 22 avril et le 6 mai, nous avons donc une belle occasion de renouer, à son endroit, avec le silence…

Partager cet article

Repost0

commentaires