Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 10:32

 

imagesCAP2PPV9.jpgComment ne pas être touché par le courage et la dignité des norvégiens ?

 

Ce peuple qui, confronté aux pires heures de son Histoire depuis la seconde guerre mondiale, se trouve debout pour s’unir en fraternité, pour renforcer sa démocratie et sauvegarder ce qui le caractérise : la paix.

 

C’est que la Norvège ne veut pas renoncer à ses valeurs.

Face à l'horreur des attaques, elle promet « plus de tolérance » : « Ensemble, nous allons punir le meurtrier. Et sa punition, ce sera plus de générosité, plus de tolérance, plus de démocratie ».

 

 De Fabian Stang, l'édile d'Oslo, au roi Harald en passant par d'innombrables anonymes, ce sont toujours les mêmes mots qui reviennent : « transparence », « ouverture », « proximité », « démocratie », les ingrédients qui, à leurs yeux, doivent rester les éléments constitutifs de l'identité du pays.


Dans la rue, la tonalité est la même : les Norvégiens sont touchés mais pacifiques. Les roses sont omniprésentes et les tee-shirts « OSLOVE » ont fait leur apparition.


« Il faut répondre avec plus d'ouverture d'esprit, plus d'écoute, rester un pays ouvert et libre pour ne pas donner à Breivik ce qu'il veut », explique Per Gunnar Gulstuen, 52 ans.

« Ne faisons pas comme aux États-Unis après le 11 septembre en mettant des policiers et des contrôles partout » indique un autre habitant.

 

Comment ignorer, à l’écoute de ces interventions, que c’est dans la difficulté que les hommes se révèlent véritablement ?

 

Dans le contexte actuel et ce en dépit du traumatisme qu’ils traversent, les norvégiens parviennent encore à adresser spontanément un « oui » à leur propre Histoire, à leurs propres valeurs et à leur propre destin.

 

A l’envers de toute tentation de dire non à un autre, à un extérieur à eux-mêmes, leur acte « re-créateur » est celui de l’ouverture, de l’espoir et de la paix…

 

Ce faisant, les norvégiens nous montrent un chemin de civilisation.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires