Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 17:31

 201103311860_w350.jpgCe mardi à 18 H 00 se tiendra le conseil municipal de Castres consacré au budget de la ville.

Un moment obligé pour M. Bugis qui, en dépit du régime imposé par lui-même à nous autres conseillers municipaux, doit se conformer à ce temps de débat puis de vote…

Heureusement pour sa convenance propre et sa gouverne de lui-même, ce temps politique n’intervient qu’une fois l’an.

Il pourra ensuite se lover à nouveau dans le rythme de raréfaction des séances, des débats et des votes à la faveur du fameux article 2122-22 des collectivités territoriales qui rend la décision solitaire, possible. Sauf bien sûr pour des emprunts dont la limite de montants ne figure dans aucune délibération. Mais c’est une autre histoire...

Je reviendrai dans les prochains jours sur le clair-obscur du budget. Dans cette attente, je porte à votre sagacité la 1ère question orale du groupe socialiste :

Monsieur le Maire,

 

Alors que le Centre Hospitalier Intercommunal de Castres Mazamet (C.H.I.C) vient de voir le jour sur le causse, les  conditions de  réaménagement de  l’espace  libre  au sein de l’hôpital Jean-Pierre GABARROU sont plus que jamais posées.

 

Nous sommes convaincus qu’il y  a   une chance qu’il convient d’exploiter : agir pour développer l’attractivité du centre ville, promouvoir les activités des castrais et leur donner accès à des services de proximité.

 

Cet espace pourrait proposer :

-une galerie commerciale (en rez-de-chaussée), réalisée en partenariat et en concertation avec les commerçants du centre ville afin de leur permettre de se développer.

-un pôle d’accueil des seniors (aux étages), serait également une réponse adaptée me semble t-il à la  demande croissante de nos aînés, dans la proximité.

-une résidence universitaire.

 

L’enjeu est de développer un espace d’attractivité, d’accès et d’activités pour les castraises et les castrais.

 

Cela fait maintenant 3 ans que nous affirmons que le projet de réaménagement ne saurait être alimenté par le seul concours d’un cabinet conseil.

 

En la matière, nous pensons que la forme implique largement le fond : le projet ne pouvant en effet trouver sa raison d’être que s’il est pleinement partagé par les castraises et les castrais.

 

En ce sens, nous avions proposé l’organisation d’une large concertation des différents acteurs sociaux, économiques, associatifs et politiques sous la forme d’assises pour l’aménagement de l’espace Jean-Pierre GABARROU.

 

Comment comptez-vous créer un espace destiné aux castrais sans les consulter ?

Partager cet article

Repost0

commentaires