Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 12:56

Vous vous en souvenez peut-être ? Comment l'oublier ?

Le contrat de concession passé en 2003, entre la ville de Castres et la S.E.R.E.P, prévoyait notamment que le délégataire en charge du stationnement à Castres, construise un parking souterrain sur la place Soult.

Or, ce second parking n’a, à ce jour, toujours pas été livré. Tiens donc… Il est alors autorisé de considérer que cette défaillance manifeste serait alors de nature à impliquer un certain nombre de contreparties de la part du délégataire.

Dans la mesure où ce dernier n’a pas investi le montant qui était prévu, on peut penser qu’il ne serait pas dénué de bon sens que le Maire de Castres signe un avenant au contrat initial qui comporterait pour la ville et les usagers, des compensations.

Une baisse substantielle des tarifs du stationnement à Castres ne serait en effet, pas superflue.

Pour mémoire, les tarifs supportés par les castrais donnent, pour l’exemple :

-un forfait de 24 heures établi à : 17, 80 € ;

-un tarif de la 1ère heure fixé à : 1, 20 € ;

-un abonnement mensuel permanent 24 H/24 pour un montant de : 49, 90 € ;

-un mensuel nuit 18 H – 9 H fixé à : 22, 80 €.

Le stationnement cher à Castres demeure donc constant… Et, dans le même temps, QPARK (l‘heureux gagnant, c'est-à-dire le nouveau délégataire) ne tient pas ses engagements pourtant inscrits noir sur blanc dans le contrat qui le lie à la ville de Castres.

Sur ce dossier, comme sur d’autres, les castrais auraient grand besoin que leurs intérêts soient défendus.

Mais y a t-il un pilote dans l’avion ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires