Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:28

 

justice.jpgRAWLS… Ce n’est ni une marque d’automobile de luxe ni même une marque de bière anglaise. C’est le petit nom de John, John RAWLS.

Ce philosophe américain dont je ne saurais trop vous recommander la lecture de l’ouvrage « La théorie de la justice » paru en 1971.

 

Le but de cet essai de philosophie politique et morale est de trouver les fondements d’un contrat social juste.

Sa méthode consiste à construire une fiction dans laquelle des individus libres et solidaires sont chargés de définir les règles d’une société.

 

2443245157_1.jpg

 

Mais ils sont censés le faire sans connaître la place qu’ils occuperont, ils sont sous un « voile d’ignorance ».

Dans une telle situation, chacun imaginera, par prudence, la situation qui pourra être la pire pour lui une fois les positions des autres attribuées. Dans ce cas, il cherchera à limiter sa précarité.

 

A partir d’une telle fiction, John RAWLS, déduit que tout homme forgera le système le plus « juste » et équitable possible, qui répondra à 2 principes :

-Le premier, appelé « principe de liberté », affirmera l’égalité des droits dans l’accès aux libertés fondamentales.

-Le second, le « principe de différence », tolèrera les inégalités sous certaines conditions : l’accès aux positions favorisées sera ouvert à tous, assurant ainsi l’égalité des chances et la société devra aider les plus défavorisés à être mieux lotis.

  

rawls.jpg

 

Le tour de force de John RAWLS est d’avoir construit un modèle théorique dans lequel il concilie les principes de liberté et de justice ainsi que l’individu avec la société.

 

Une pensée qui me semble d’une actualité saisissante. A tel point que je m’interroge : comment peut-on passer l’été sans s’en saisir ?

 

 

  0674000781_01__SX140_SY225_SCLZZZZZZZ_.jpg

 

 Ouvrage en V.O.

(Existe également avec les sous-titrages).

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires