Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 10:32

  

ElyseePalaceLarge.jpgQui a dit que les socialistes n’avaient pas de projet ?

Non seulement ils en ont un mais en plus il est visiblement respecté par tous.

 

Certains spéculent encore aujourd’hui sur le thème refroidi du : « on aurait du désigner notre candidat-e- avant ou après… »

Pour "l'après", il y avait le risque du trop tard...

Pour "l'avant", se pose la question : depuis quand dans l’Histoire, le P.S a-t-il désigné son candidat plus d’un an avant l’échéance présidentielle ?

Est-ce de notre intérêt stratégique que de livrer en pâture à la vindicte de la droite, notre candidat trop longtemps à l’avance ?

 

La réalité est que le calendrier du Parti Socialiste existe, il a été fixé collectivement et démocratiquement et s’impose à chacun-e-.

Serait-ce trop demander que de le respecter ?

 

Des primaires auront donc bel et bien lieu. C’est une première : un grand rendez-vous populaire et démocratique de la gauche.

 

Elles peuvent constituer une véritable rampe de lancement pour notre candidat-e- à condition que le climat politique entre socialistes soit à la hauteur de l’enjeu.

A condition que les petites phrases, les petits badges et les petites boutiques ne fleurissent pas…

 

Ensuite, que chacun-e- suive son inclinaison en disant : « mais il –elle- est... ma préférence à moi », est bien naturel…

De ce point de vue, j’aurai assisté à toutes les explications en cohérence, à toutes les conversions et à tous les meilleurs services de l’intérêt supérieur de la gauche…

Là n’est pas l’essentiel, pourvu qu’au soir de l’investiture, il y ait la liesse du peuple de gauche autour du vainqueur.

Plus que jamais, il faudra que l’événement soit roi et que le –la- meilleur-e- gagne !

 

« Vos idées sont belles mais comment sont-elles habillées ? »

C’est ainsi que François Mitterrand exprima à l’un de ses visiteurs, sa vision du rapport entre le candidat et le programme…

 

L’auteur du « Coup d’Etat permanent » avait en effet une conception bien à lui de l’inscription dans la Vème République.

 

Le primat de l’incarnation… Oui, mais au service du peuple de gauche, au service d’un programme, au service de l’union de la gauche, au service de la victoire et au service de la France.

 

En attendant de connaître le visage de l’espoir, voici les contours du projet socialiste :

 

http://www.parti-socialiste.fr/static/10913/le-changement-le-projet-socialiste-106115.pdf?issuusl=ignore 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires