Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 11:25

 

173099 x500 

La nausée… C’est le sentiment premier qui vient devant les locaux outragés de « Charlie Hebdo »…

 

L’indignation, ensuite.

 

Le rappel du principe, enfin, de la liberté d’expression.

 

La conscience que ce principe doit être ardemment défendu pour être plus qu’un principe…

 

L’idée que toutes les publications, y compris celles qui font de la provocation, doivent avoir droit de cité.

 

Le constat qu’un tel acte d’intolérance sert plus qu’il ne dessert le sens même de la provocation…

 

Les gestes de confraternité des journalistes de « Libé » à l’égard des journalistes de « Charlie Hebdo », devant ces actes de honte, ragaillardissent, ils font chaud au cœur…

 

La seule pensée que, quoiqu’il advienne, le prochain numéro de « Charlie Hebdo » paraîtra bien la semaine prochaine, rassure sur notre culture de la liberté, en même temps qu’elle provoque en nous cette indicible estime vis-à-vis de ces journalistes ainsi bafoués.

 

Le profond sentiment que, à travers cette attaque, c’est bien une certaine idée de la France qui a été touchée.

 

Et la France, c’est, certainement avant toute autre chose, la liberté. Un grand pays de liberté. Et, pour la liberté et ses différents visages, des milliers de français sont morts à travers l’Histoire.

 

Sans doute parce qu’elle est une valeur qui nous dépasse. Sans doute parce qu’elle est une valeur qui nous pétrit…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Samuel CEBE - dans Libertés publiques
commenter cet article

commentaires