Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 12:48

 

imagesCA4YWZDD.jpg 

 

«Plutôt que de reconduire un président qui aurait tellement changé, pourquoi ne pas changer de président tout simplement, ironise le candidat du PS. C’est cette responsabilité qui m’incombe».

 

Entre espoir et volonté. Entre augure et détermination. Entre le destin et ce qui devient. Entre ce qui est proche et ce qui est plus lointain. Il existe un ici, il existe un maintenant.

Celui du visage de la France que nous voulons autrement. Celui d’une France qui nous rassemble. Celui d’une France qui nous ressemble. Pour que vive la République !

 

Le changement que nous souhaitons appelle une adhésion à un projet global de transformation sociale. François HOLLANDE le présentera progressivement aux français dans le cours de sa campagne.

 

En attendant, c’est l’heure du bilan… Et comme on ne saurait exagérément compter sur l’éthique, la probité et la lucidité du « encore locataire de l’Elysée », pour dresser un auto-bilan en bonne et due forme, benh,… Il faut bien qu’on s’y colle !

 

imagesCA7473KP

 

SARKOZY, c’est 5 ans d’échec. (Près de 8 Millions de tracts du P.S intitulés : « Nicolas SARKOZY, les 15 chiffres de l’échec » vont prochainement être distribués). En voici l’essentiel :

 

La sécurité en échec :

Les violences contre les personnes ont augmenté de 21,2 %.

 

La solidarité en échec :

-Les cadeaux fiscaux pour les plus riches et perdus pour l’Etat : 75 Milliards d’€ offerts en 5 ans.

-La multiplication des taxes pour tout le monde :                    24 taxes supplémentaires depuis 2007.

 

-La santé : 4 Millions de personnes n’ont pas de complémentaire santé ou renoncent aux soins.

 

La justice sociale en échec :

-L’explosion du chômage :                                                     1 Million de chômeurs de plus en 5 ans.

-La pauvreté : 337 000 personnes sont devenues pauvres.

-Les retraités : 60 000  retraités sont devenus pauvres depuis 2007.

-La précarité au travail : 70 000 actifs (en particulier les jeunes) sont devenus pauvres depuis 2007.

 

La gestion des finances publiques en échec :

-La dette publique : 612 Milliards d’euros d’augmentation en 5 ans.

-Le déficit de la sécurité sociale : 8,7 Milliards d’augmentation en 5 ans.

 

Le développement économique en échec :

-La croissance : 0 point de croissance supplémentaire sur l’ensemble du quinquennat.

-Le déficit commercial : 36 Milliards d’augmentation en 5 ans.

 

Ce petit rappel des chiffres doit permettre assurément à la gauche de démasquer la droite pour mieux la combattre.

Même s’il est inutile de préciser que cela ne suffira pas à gagner. Souvenons-nous pour achever de nous en convaincre, de la stratégie de Sarkozy dans le texte :

 

Au fond, j'ai fait mienne l'analyse de Gramsci : le pouvoir se gagne par les idées. C'est la première fois qu'un homme de droite assume cette bataille-là.
Nicolas Sarkozy, Le Figaro, 17 avril 2007

 

La dynamique du rejet de Sarkozy et de sa politique ne pourra seule nous donner la victoire.

 

Il faudra encore que la gauche choisisse son terrain, impose ses thèmes et puis aussi… Qu’elle soit elle-même.

 

Je suis convaincu que François HOLLANDE va révéler tous ses talents dans le cours de cette campagne qui ne fait que commencer.

 

A nous de lui apporter le soutien nécessaire.

Repost 0
Published by Samuel CEBE - dans Qualité de vie
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 10:01

  logo-andd.pngLes 13 et 14 octobre prochain auront lieu à Toulouse au Conseil Régional de Midi-Pyrénées, les assises nationales du développement durable.

 

« Passer du déclaratif à l'actif, du discours à l'action »

C’est là tout l’enjeu de ces sixièmes Assises : partant du constat que le développement durable est une notion largement répandue et acceptée, il est maintenant temps de s’intéresser au concret. C’est pourquoi l’objectif est de mettre en avant les actions concrètes et réussies, réalisées par tous les acteurs locaux : les collectivités territoriales bien sûr, mais aussi les entreprises et associations entretenant un lien étroit avec le territoire sur lequel elles sont implantées. S’intéresser aux réalisations réussies c’est aussi et surtout penser la façon de les diffuser, de les appliquer à d’autres contextes et enfin de les généraliser.

C’est autour de cette ambition que s’est construit le thème des Assises.

 

«1000 actions concrètes en faveur du développement durable -exemplarité locale et territoriale - quelles perspectives ? »

 

Pour parvenir à cet objectif, un vaste appel à contribution a été lancé. Si vous êtes une collectivité, une entreprise ou une association et que vous avez réalisé une action de développement durable n’hésitez pas à nous la faire parvenir. Vos contributions serviront de support aux débats et aux ateliers pendant les Assises et seront le fondement d’un cadre de référence pour partager, propager et généraliser les actions les plus performantes au regard des enjeux actuels.

De plus, Midi-Pyrénées et l’Association des Régions de France porteront un Mémorandum au prochain sommet de la Terre « Rio+20 » qui sera basé sur les conclusions des Assises donc sur vos contributions. Ce Mémorandum aura ainsi pour objectif de démontrer aux yeux du monde la pertinence de l’échelon local en matière de développement durable.

Inscrivez votre action sur le site www.andd.fr

Repost 0
Published by Samuel CEBE - dans Qualité de vie
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 12:56

Vous vous en souvenez peut-être ? Comment l'oublier ?

Le contrat de concession passé en 2003, entre la ville de Castres et la S.E.R.E.P, prévoyait notamment que le délégataire en charge du stationnement à Castres, construise un parking souterrain sur la place Soult.

Or, ce second parking n’a, à ce jour, toujours pas été livré. Tiens donc… Il est alors autorisé de considérer que cette défaillance manifeste serait alors de nature à impliquer un certain nombre de contreparties de la part du délégataire.

Dans la mesure où ce dernier n’a pas investi le montant qui était prévu, on peut penser qu’il ne serait pas dénué de bon sens que le Maire de Castres signe un avenant au contrat initial qui comporterait pour la ville et les usagers, des compensations.

Une baisse substantielle des tarifs du stationnement à Castres ne serait en effet, pas superflue.

Pour mémoire, les tarifs supportés par les castrais donnent, pour l’exemple :

-un forfait de 24 heures établi à : 17, 80 € ;

-un tarif de la 1ère heure fixé à : 1, 20 € ;

-un abonnement mensuel permanent 24 H/24 pour un montant de : 49, 90 € ;

-un mensuel nuit 18 H – 9 H fixé à : 22, 80 €.

Le stationnement cher à Castres demeure donc constant… Et, dans le même temps, QPARK (l‘heureux gagnant, c'est-à-dire le nouveau délégataire) ne tient pas ses engagements pourtant inscrits noir sur blanc dans le contrat qui le lie à la ville de Castres.

Sur ce dossier, comme sur d’autres, les castrais auraient grand besoin que leurs intérêts soient défendus.

Mais y a t-il un pilote dans l’avion ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Samuel CEBE - dans Qualité de vie
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 11:03

Vivre mieux en préservant l'environnement, c'est le défi qu’un certain nombre de communes a décidé de relever.

 

En ce sens, je pense que la ville de Castres attachée à son patrimoine naturel, pourrait également faire le choix de privilégier la qualité de vie en intégrant le concept de développement durable à l'ensemble de ses actions.

 

Cette démarche volontariste donnerait une dimension locale et concrète aux engagements pris dans le Protocole de Kyoto, participant à la lutte contre les gaz à effet de serre ainsi qu'au bien-être des castraises et des castrais.

 

En sachant que 10 % des émissions de gaz à effet de serre en France dépendent directement de la gestion des collectivités locales, notre ville peut agir.

Les services techniques de la Ville de Castres pourraient ainsi obtenir la certification ISO 14001 à partir de la volonté constante d’améliorer notre bilan environnemental.

Cette certification, convoitée mais exigeante, permettrait de mettre à plat l’ensemble des méthodes de travail et constituerait un engagement d’amélioration continue de celles-ci. Intéressante pour l’environnement, elle pourrait se révéler fructueuse du point de vue de l’organisation et des méthodes de travail.

Pour cela, il faut juste… de la volonté politique.

Repost 0
Published by www.samuel-cebe.com - dans Qualité de vie
commenter cet article